6.7 C
Paris
mardi, avril 16, 2024

Volkswagen et l’électrification : la stratégie post-Dieselgate pour conquérir le marché des véhicules électriques

AccueilAutomobileVolkswagen et l'électrification : la stratégie post-Dieselgate pour conquérir le marché des...

Contenu

Après le retentissant scandale du Dieselgate, qui a ébranlé l’industrie automobile mondiale, le groupe Volkswagen a choisi de prendre un virage résolument électrique. Comment compte-t-il effectuer cette transition et quelles sont les étapes-clés de son plan pour devenir le leader sur le marché des véhicules électriques (VE) ? Décryptage.



La révolution I.D. pour rattraper le retard accumulé


Depuis 2015 et le déclenchement du Dieselgate, né de la manipulation illégale des niveaux d’émissions polluantes de ses moteurs diesel, Volkswagen se doit de redorer son blason et de rassurer consommateurs et investisseurs. La direction du groupe a donc décidé d’accélérer sa stratégie d’électrification mais aussi d’intensifier ses efforts en matière d’innovations technologiques et de mobilité durable.



La nouvelle famille I.D.


Pour ce faire, la marque s’appuie principalement sur sa nouvelle famille de voitures baptisée «I.D.». Une gamme entièrement électrique, basée sur une plateforme modulaire innovante (MEB) co-développée par ses différentes marques (Audi, Porsche…).



Selon les annonces du constructeur, la famille I.D. entend proposer des solutions répondant aux besoins de chacun :



  • L’I.D., une compacte destinée à remplacer la célèbre Golf, prévue pour 2020.

  • L’I.D. Crozz, un SUV coupé dévoilé au salon de Shanghai, qui devrait être commercialisé en 2022.

  • L’I.D. Buzz, véritable héritier du mythique Combi, prévu pour 2022 également.

  • L’I.D. Vizzion, une berline futuriste sans volant, annoncée pour 2030.



Des nouvelles technologies embarquées


S’affranchissant de son image ternie par le scandale diesel, Volkswagen travaillerait également sur des innovations technologiques. Parmi elles, l’autonomie accrue grâce aux batteries nouvelle génération, et des solutions de recharge rapide. La marque se positionne également sur le développement de systèmes de conduite autonome avancés dont certains équipent déjà les modèles I.D.



Du négoce d’énergies renouvelables au partage de voitures électriques


Volkswagen ne s’arrête pas à l’électrification de sa gamme. Le groupe a en effet annoncé vouloir se doter d’une division intégrée « Energy & Infrastructure », afin de proposer des services complémentaires à la finance, à la distribution et bien sûr à la recharge de ses VE.



Les actions côté énergie


Pour affirmer sa volonté de transition vers l’électricité verte, la firme allemande passe des accords avec des fournisseurs d’énergies renouvelables. Un écosystème de recharge à domicile et dans les lieux publics est également en cours de développement :



  1. Déploiement progressif des superchargeurs Ionity sur les autoroutes européennes.

  2. Mise en place d’une offre intégrée pour les particuliers, incluant la prise murale, la borne et un service de maintenance.

  3. Ambition d’atteindre une autonomie suffisante pour tenir toute une semaine sans recharger, grâce à l’utilisation de panneaux solaires et autres sources d’énergie verte.



Le développement de services de mobilité par l’électrification


Volkswagen souhaite aussi investir massivement dans les services de partage de voitures et de mobilité électrique, afin de mieux répondre aux besoins des populations urbaines et aux nouvelles générations. Au programme :



  • Des offres de covoiturage et d’autopartage via sa filiale MOIA, déjà en test à Hanovre avec des combivans vidéo-surveillés et connectés.

  • Le projet «WE» qui ambitionne de créer un réseau grand public de véhicules électriques partagés à travers le monde, avec notamment des scooters ou vélos électriques en libre-service.



Les défis du groupe pour réaliser sa transition vers l’électrification


Pour réussir ce virage, Volkswagen doit relever plusieurs défis majeurs, internes comme externes.



La refonte du réseau de production


Pour être en mesure de commercialiser les modèles I.D., le groupe doit se réinventer non seulement en termes d’expérience utilisateur mais aussi de processus de production. Cela passe par la restructuration des usines afin de produire plus massivement les VE et d’accélérer l’adoption des énergies vertes.



Assumer un rôle de pionnier


Embrassant cette nouvelle image innovante, Volkswagen assume un rôle de pionnier et mobilise des budgets conséquents pour co-développer avec ses fournisseurs des composants clés tels que les batteries, les moteurs électriques ou encore les systèmes de recharge.



Faire face à la concurrence accrue


L’essor du marché des véhicules électriques s’accompagne nécessairement d’une concurrence acharnée, notamment de la part des fabricants chinois qui misent gros sur cette technologie. Volkswagen devra donc prouver sa capacité à innover tout en restant compétitif au niveau des prix pour séduire une clientèle toujours plus hétérogène.



Au final, si Volkswagen réussit son pari, le Dieselgate pourrait bien apparaître comme le catalyseur d’une mue inespérée pour le groupe allemand, lui offrant une chance de tirer profit des transformations, en cours et à venir, du secteur automobile mondial.

Michel
Actualités
- Advertisement -tarifs articles sponsorisés
Actualités liées